(c) CNE HOULLIERNous sommes mardi 29 octobre 2013, il est 18h00, le 5ème Escadron est de retour d’une convocation de quatre jours dont trois passés sur le terrain.
Samedi, le premier jour, a été consacré à de l’instruction ISTC puis à la validation du module Bravo (FAMAS). La journée a également été marquée par la visite du COL DIROU. Après un échange cordial avec chacun des personnels présents, le Chef de Corps souligne son attachement au 5ème Escadron et encourage l’Unité à persévérer dans l’acquisition de savoir-faire et l’entretien de ses compétences.
Le lendemain, après une séance en salle de cours, l’Escadron part sur le terrain mettre en application les fondamentaux dispensés sur tableau noir par notre instructeur-Combat, le Capitaine Capezzali. Sur les contreforts de Charance, « Capé » fait enchaîner les séquences : cadres d’ordres, progressions, répartition des secteurs d’observation, consignes d’ouverture du feu, appréciation des distances, compte-rendu et débriefing. Un vallon près de Rochebrune sera notre théâtre d’opération durant les deux jours suivants : champs à découvert, maisonnettes, murs de pierre, forêt dense et ruisseau, le terrain offre des compartiments multiples.
(c) CNE HOULLIERSur les conseils de l’OAR, le CNE PHILIP, et du CDU, le CNE HOULLIER, les chefs de groupe apprennent à resserrer le dispositif ou à l’élargir quand la situation l’exige, à garder la liaison, à déployer leur dispositif, à placer leurs appuis. Les gestes sont répétés, les séquences sont rejouées après correction : l’instructeur est intraitable car ce type d’engagement ne tolère pas l’approximation.
Après la prise de l’oratoire, une ultime prise à partie permettra de synthétiser les acquis de trois jours intenses, riches en enseignements et en retours d’expérience. Le 5ème Escadron continue à acquérir des savoir-faire pour préparer l’année 2014 qui devrait être chargée en missions intérieures et, nous l’espérons, pour certains en OPEX.

Share →
Aller à la barre d’outils